MGEL soutiens Ukraine Signataire de la charte de la diversité Egalité Homme femme

Retrouvez-nous sur

Facebook Twitter

www.mgel.fr

Bon à savoir : La période d’essai

La période d’essai

Pour l’employeur : permet d’évaluer les compétences du salarié dans son travail, notamment au regard de son expérience.

Pour le salarié : permet d’apprécier si les fonctions occupées lui conviennent.

La période d’essai n’est pas une obligation. Pour exister, elle doit être prévue dans le contrat de travail (ou la lettre d’engagement). Sa durée est fixée par le Code du travail, les conventions collectives ou le contrat de travail, avec, dans certains cas (CDD, VRP…), application de règles particulières. Au terme de la période d’essai, le salarié est définitivement embauché.

Durée initiale maximale

  • de deux mois pour les ouvriers et les employés
  • de trois mois pour les agents de maîtrise et les techniciens
  • de quatre mois pour les cadres. Si le contrat de travail (ou la lettre d’engagement) prévoit une période d’essai, il doit en préciser la durée en respectant ces limites.

Renouvellement de la période d’essai

La période d’essai peut être renouvelée une fois si un accord de branche étendu le prévoit.

  • quatre mois pour les ouvriers et employés
  • six mois pour les agents de maîtrise et techniciens
  • huit mois pour les cadres

La période d’essai peut-elle être rompue ?

Pendant l’essai, le contrat de travail peut être librement rompu par le salarié ou par l’employeur, sans qu’il soit besoin de motiver cette rupture, et sans indemnité (sauf disposition conventionnelle contraire).

Si la rupture est le fait de l’employeur, le salarié est prévenu dans un délai qui ne peut être inférieur à :

  • vingt-quatre heures en deçà de 8 jours de présence
  • quarante-huit heures entre 8 jours et 1 mois de présence
  • deux semaines après 1 mois de présence
  • un mois après 3 mois de présence.

Le salarié qui met fin à la période d’essai respecte un délai de prévenance de 48 heures. Ce délai est ramené à 24 heures si la durée de présence du salarié dans l’entreprise est inférieure à 8 jours.

Retrouvez l’ensemble des informations et textes de lois sur le site du Ministère du Travail : www.travail-emploi.gouv.fr